Justesse

Il y a des jours comme celui-ci

Où la vie semble assez 

Sans besoin

Etre avec

Ne pas faire

Regarder les choses

Telles qu’elles sont

Dans leur couleur fugitive

L’éclat léger d’une respiration

Publié par Inês d' Almeÿ

L'écriture comme cartographie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :