Les cicatrices

Des sillons, des fossés, des cratères

ponctuent ce territoire de points d’exclamation

Ce sont des témoignages silencieux,

des sables mouvants de souvenirs 

Chaque cratère est une étoile 

qui relie les autres

dans une constellation d’histoires

Chaque trou un mot de mémoire, 

chaque fossé un torrent d’évènements,

qui grave la peau de son flot 

C’est une cartographie en mouvement,

un corps qui mûrit,

le souvenir du temps

Des sens, des heurts, des caresses et des 

morceaux de rencontres,

des amies qui témoignent de l’infini des possibles

Publié par Inês d' Almeÿ

L'écriture comme cartographie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :